Lavercantière


Aller au contenu

La colonie de Lavercantière - Louis FORESTIER

Louis Forestier a été reconnu juste parmi les nations par Yad Vashem

Brève histoire de la colonie de Lavercantière

« Quand les Allemands occupèrent le sud de la France, en novembre 1942, et réquisitionnèrent la villa Saint Christophe à Canet Plage, où le secours Mennonite hébergeait 45 enfants espagnols et juifs qui procédaient du camp de concentration de Rivesaltes, des recherches hâtives furent effectuées pour trouver une maison pour déménager la colonie de Canet Plage, dans un département du centre de la France. On trouva Lavercantière dans le Lot, un château du XIII ième siècle, situé sur une colline à une hauteur de 350 mètres. Des travaux d’aménagement furent rapidement entrepris et le 4 mars 1943, la colonie de Canet-Plage était déménagée à Lavercantière. Les enfants espagnols et juifs furent délivrés de leurs craintes de retourner au camp de concentration, qui pour les enfants juifs spécialement aurait signifié la déportation et la mort presque certaine.

En août 1943 en raison des bombardements des villes du littoral français Lavercantière reçu 25 enfants de Normandie. Et par la suite des enfants de Marseille, Perpignan, Nîmes, Sète, et Paris ont trouvé dans la colonie de Lavercantière un abri, non seulement contre les bombardements, mais encore ils ne connurent pas les restrictions du ravitaillement des grandes villes. A Lavercantière, des centaines d’enfants ont été épargnés des misères de la guerre et de ses funestes conséquences, et y ont trouvé à tout moment une chaude affection et une ambiance très familiale.

A diverses reprises des travaux d’amélioration ont été effectués et grâce au concours désintéressé d’un artiste catalan, monsieur Joseph PICO, les murs du château furent recouverts de belles peintures murales.

La colonie a travaillé en étroite collaboration avec l’entraide Française, le Service des Réfugiés, le Ministère des Anciens Combattants, le Service des Emigrants, la Croix Rouge Française, et jusqu’en 1944 avec la Croix Rouge Suisse.

La colonie durant la gueurre

La colonie a été dirigée successivement par Mademoiselle PLION, monsieur FORESTIER et miss Elsie BECHTEL. Plus de 600 enfants ont été hébergés et aucun accident grave ni épidémie n’a été enregistré. L’état sanitaire de la maison a été toujours excellent et la colonie a eu l’honneur d’être félicitée officiellement par le Conseil Général du Département du Lot sous la présidence de monsieur le Préfet. De nombreux témoignages de gratitude ont été adressés par des organisations de bienfaisance et par les parents des enfants. »

Commémoration Louis Forestier

 

Discours de Gilles VILARD – Maire de Lavercantière à l'occasion de la pose d’une plaque sur le mur du château de Lavercantière pour honorer la mémoire de Louis FORESTIER, directeur de la « colonie », pendant la deuxième guerre mondiale, reconnu « juste parmi les nations. »

Lire plus .....

Articles externes

 

 


© 2005-2017 - Lavercantiere.com crée par Pascal Hyde .Sitemap - Plan du site Belgo Webdesign & Hosting

Retourner au contenu | Retourner au menu